Eviter les troubles musculo squelettiques (TMS) avec un bon mobilier

De nos jours, tout le monde se plaint de fatigue, de douleur et de stress après une longue journée de travail ou après un interminable cours qui se prolonge. Les troubles musculo squelettiques (ou TMS) sont localisés préférentiellement au niveau du dos et des membres supérieurs. Comprendre le fonctionnement du TMS et essayer de prévenir ces troubles par un bon mobilier est possible.

Qu’appelle-t-on les troubles musculo squelettiques ?

C’est une pathologie qui touche principalement les tissus mous comme les muscles, les tendons, les cartilages, les nerfs et les vaisseaux. Les affections sont les conséquences des mouvements répétitifs qui ne sont pas récupérés par la personne. Les localisations habituelles sont le long de la colonne vertébrale et les membres supérieurs et inférieurs. Cette maladie est la plus courante dans le milieu professionnel car elle représente plus de la majorité des cas des maladies professionnelles. C’est un problème de santé public mais ces troubles sont souvent négligés ou cachés pour préserver les postes au sein d’une entreprise.

Quelles sont les mesures à prendre pour éviter ces troubles ?

La clé est d’avoir le bon mobilier, la position de la chaise ou du plan de travail ou de l’écran peuvent générer des TMS. Il est aussi essentiel d’éviter la répétition des gestes pour ne pas endommager l’articulation, il faut changer de position et varier les habitudes. L’organisation est la clé de la réussite, il faut préparer à l’avance les différentes tâches mais aussi bien positionner les matériels que l’on va utiliser pour éviter de faire un mouvement néfaste. Le milieu de travail doit être bien maîtrisé car les va-et-vient peuvent entraîner des courants d’air pouvant être la cause de raideur à la nuque. Il est aussi primordial d’avoir une bonne hygiène de vie avec le sport et l’alimentation.

Comment choisir le bon mobilier ?

Il est agréable d’avoir des meubles attirants mais c’est essentiel d’assurer la santé. Le plan du travail doit être proportionnel à la hauteur des bras et de l’accoudoir du siège. Pour un personnel de bureau, il est préférable de positionner l’écran au regard de l’utilisateur. Ainsi, le cou ne sera pas atteint et la posture restera neutre. Le manque d’ergonomie est la principale étiologie des TMS, le siège doit être à une bonne hauteur et les pieds doivent toucher le sol à plat, les genoux à 90° par rapport au sol et le dos doit être bien placé c’est-à-dire maintenu droit. Les bras doivent se placer sur des accoudoirs avec les épaules détendues.

Meubles professionnels ou meubles grand public ?
Choisir un mobilier adapté à l’activité du salarié