Publié le : 04 octobre 202312 mins de lecture

Les entreprises et organisations sont désormais dans l’obligation de trier leurs déchets à la source, depuis l’instauration du décret n°2016-288 du 10/03/2016.  Attention, depuis le 01/01/2018, le décret s’est élargi aux entreprises de plus de 20 salariés.  Ces dernières doivent respecter l’obligation règlementaire de la collecte de tri des déchets dite « 5 Flux ». En d’autres termes, elles doivent trier leurs déchets à la source et ainsi organiser leur collecte séparément afin de favoriser leur réutilisation et leur recyclage pour réduire notre impact environnemental. Alors comment organiser son tri sélectif au sein de son organisation ? Eléments de réponse.

Comment organiser les poubelles : détails du décret

Le décret n°2016-288 du 10/03/2016 porte sur diverses dispositions d’adaptation et de simplification dans le domaine de la prévention et de la gestion des déchets. Voici les principales dispositions de ce décret :

  • Le décret instaure la généralisation du tri à cinq flux (papier, métal, plastique, verre et bois) pour les entreprises et les collectivités territoriales, à partir du 1er juillet 2016.
  • Le décret prévoit également la mise en place d’un plan régional de prévention et de gestion des déchets, qui doit être élaboré par chaque région en concertation avec les acteurs locaux.
  • Le décret renforce les sanctions en cas de non-respect des obligations de tri et de gestion des déchets, avec des amendes pouvant aller jusqu’à 75 000 euros pour les personnes morales.
  • Le décret prévoit également la mise en place d’un système de consigne pour les bouteilles en plastique à partir de 2022.

En résumé, le décret n°2016-288 du 10/03/2016 instaure la généralisation du tri à cinq flux pour les entreprises et les collectivités territoriales, prévoit la mise en place d’un plan régional de prévention et de gestion des déchets, renforce les sanctions en cas de non-respect des obligations de tri et de gestion des déchets, et prévoit la mise en place d’un système de consigne pour les bouteilles en plastique à partir de 2022.

À parcourir aussi : Que faire de l'ancien matériel de bureau ?

En quoi consiste le tri sélectif ?

Le tri sélectif en France consiste à séparer les déchets en fonction de leur matière pour faciliter leur recyclage et leur réutilisation. Les consignes de tri peuvent varier localement, mais en général, les éléments suivants sont triés :

  • Les bouteilles et flacons en plastique, tels que les bouteilles d’eau, d’huile, les flacons de shampooing, de gel douche et de liquide vaisselle.
  • Les emballages en carton, tels que les boîtes de céréales, les cartons de pizza, etc.
  • Les papiers et magazines.
  • Les emballages métalliques, tels que les canettes de soda, les boîtes de conserve, etc.

Il est important de vérifier les consignes de tri locales, car elles peuvent varier d’une commune à l’autre. Les symboles du tri présents sur les produits du quotidien peuvent aider à mieux recycler. Il est également possible de télécharger l’application « Le Guide du Tri », qui a cartographié plus de 50 000 points de tri en France.

Le tri sélectif en entreprise

Le tri sélectif en entreprise consiste à séparer les déchets en fonction de leur matière pour faciliter leur recyclage et leur réutilisation. Voici les détails du tri sélectif pour les entreprises :

  • Le tri sélectif en entreprise permet de choyer l’environnement et de sensibiliser les employés à la protection de l’environnement. En mettant en place des bacs de tri sélectif, les entreprises peuvent inciter leurs employés à adopter une attitude plus responsable vis-à-vis des déchets.
  • Le tri sélectif en entreprise permet également de réaliser des économies. Les déchets triés représentent une véritable valeur marchande. Les métaux, le papier ou encore le verre une fois recyclé peuvent être utilisés par de nombreux secteurs industriels.
  • Les entreprises ont l’obligation légale de trier leurs déchets. Depuis le 1er janvier 2017, toutes les PME de 50 salariés et plus ont l’obligation d’instaurer des corbeilles de tri sélectif dans leurs locaux. Cette règle s’applique également aux entreprises de 20 salariés depuis janvier 2018. Toute infraction sera punie d’une amende maximale de 15 000 euros et d’une astreinte journalière.
  • Pour mettre en place un système de tri sélectif efficace, il est important de réaliser un bilan des déchets dans l’entreprise, de cartographier les déchets de l’entreprise, de choisir les types de poubelles adaptées pour le tri sélectif, de mettre en place un suivi adapté et de sensibiliser les employés à la protection de l’environnement.

En résumé, le tri sélectif en entreprise consiste à séparer les déchets en fonction de leur matière pour faciliter leur recyclage et leur réutilisation. Le tri sélectif en entreprise permet de choyer l’environnement, de réaliser des économies et de respecter les obligations légales. Pour mettre en place un système de tri sélectif efficace, il est important de réaliser un bilan des déchets dans l’entreprise, de cartographier les déchets de l’entreprise, de choisir les types de poubelles adaptées pour le tri sélectif, de mettre en place un suivi adapté et de sensibiliser les employés à la protection de l’environnement. Il s’agit alors de réalisez un diagnostic déchets (audit) afin de déterminer 3 éléments primordiaux : lieux, cibles et déchets.

1. Quels types de déchets vont être collectés et triés ?

  • Déterminer la nature des déchets que vous devez traiter : cela va définir les flux à mettre en place
  • Réaliser une cartographie des flux de déchets au sein de votre entreprise

Au-delà du simple tri papier / plastique, certaines organisations auront des besoins plus spécifiques. En effet, les déchets organiques, les cartouches d’encre, le métal, les piles, les gobelets, les cigarettes, les canettes, les capsules de café…

Les poubelles de tri spécifiques entreront alors en jeu : le recyclage en entreprise est devenu simple et ludique car il y a une poubelle pour chaque déchet. !

Enfin, point important à prendre en considération : le tri sélectif ne peut fonctionner qu’en obtenant l’adhésion des utilisateurs, pour cela vos points de collecte doivent être à la fois attractifs, ludiques pratiques et faciles d’utilisation. Si ce n’est pas le cas, les utilisateurs ne feront pas l’effort de trier leurs déchets.

2. Quelles vont être les cibles, les utilisateurs des collecteurs ?

Comptabilisez le nombre de collaborateurs présents sur le site, afin d’identifier le volume de déchets générés par votre entreprise.

Ainsi, cela déterminera le système de tri sélectif à mettre en place, à savoir qu’à partir de 15/20 personnes, mise en place d’îlot de tri.

Exemple : pour une entreprise de 200 personnes, 10 îlots seront nécessaires.

A l’inverse, pour une TPE, une corbeille individuelle par salarié placée sous un bureau sera suffisante. 

3. Le lieu : organiser vos poubelles

Où seront installées les poubelles de tri sélectif ?

Voici la première question à se poser !

Définissez les emplacements les plus pertinents, identifiez les zones afin de déterminer où les bornes de tri sélectif vont être installées. 

A l’instar d’un placement de produit dans un supermarché, le placement de la poubelle tri sélectif  est essentiel quant à son efficacité future : en effet, les utilisateurs doivent pouvoir y accéder facilement et rapidement, sinon ils n’apporteront pas leurs déchets.

L’emplacement va également définir le design et la matière de vos collecteurs, le besoin n’étant, par exemple, pas le même dans un atelier que dans un siège administratif d’une multinationale.

Voici une liste non exhaustive de lieux stratégiques pour vos poubelles tri :

  • Salles de pause
  • Zones d’impressions : là où se trouvent les imprimantes, photocopieurs, destructeurs de documents… 
  • Toilettes
  • Salles de restauration

Comment organiser vos poubelles suivant votre secteur d’activité : exemples

Organiser les poubelles d’une entreprise de restauration

  • Faire un état des lieux : Identifiez les déchets générés dans la cuisine (déchets organiques, emballages, verre) ainsi que ceux provenant de la salle à manger (serviettes en papier, restes de repas). Placez des bacs spécifiques dans la cuisine et la salle.
  • Identifier les obligations et les objectifs réglementaires : Conformément aux réglementations sanitaires, assurez-vous de la bonne gestion des déchets alimentaires. Informez-vous sur les exigences spécifiques de tri et de gestion des huiles de cuisson usagées.
  • Choisir les contenants adaptés et pratiques : Optez pour des poubelles à compartiments multiples pour le tri des déchets, y compris celles adaptées aux matières organiques. Placez-les près des postes de travail des cuisiniers et du personnel de service.
  • Sensibiliser les employés : Organisez des formations sur la manipulation des déchets alimentaires, le tri, et l’utilisation correcte des poubelles. Encouragez la réduction des déchets en adoptant des pratiques de cuisson plus durables.
  • Réduire la production des déchets : Mettez en place des mesures pour minimiser les pertes alimentaires en ajustant les quantités préparées et en encourageant les clients à emporter les restes.

Organiser les poubelles d’une entreprise de technologie informatique

  • Faire un état des lieux : Identifiez les déchets électroniques tels que les cartes mères, les câbles, et les écrans d’ordinateur. Mettez en place un système pour collecter et recycler ces déchets électroniques.
  • Identifier les obligations et les objectifs réglementaires : Assurez-vous de respecter les réglementations environnementales liées à la gestion des déchets électroniques, comme la directive DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques).
  • Choisir les contenants adaptés et pratiques : Installez des bacs spéciaux pour les déchets électroniques dans les zones de travail, et assurez-vous que les employés comprennent leur utilisation.
  • Sensibiliser les employés : Organisez des sessions de sensibilisation sur la gestion responsable des équipements électroniques et encouragez la réutilisation et le recyclage des composants.
  • Réduire la production des déchets : Favorisez l’utilisation de matériel réutilisable et encouragez la réparation des équipements plutôt que leur remplacement.

Organiser les poubelles d’une entreprise de mode

  • Faire un état des lieux : Identifiez les déchets textiles, tels que les chutes de tissu, les prototypes non utilisés et les vêtements invendus. Mettez en place un système de collecte pour le recyclage ou la réutilisation.
  • Identifier les obligations et les objectifs réglementaires : Informez-vous sur les lois relatives à la gestion des déchets textiles et explorez les partenariats avec des organisations de recyclage.
  • Choisir les contenants adaptés et pratiques : Disposez de boîtes de collecte pour les vêtements usagés dans les magasins et les bureaux, ainsi que des conteneurs pour la collecte des déchets textiles dans les ateliers de production.
  • Sensibiliser les employés : Organisez des ateliers sur la réduction des déchets textiles et encouragez le personnel à apporter des vêtements non utilisés pour le recyclage.
  • Réduire la production des déchets : Adaptez votre processus de production pour minimiser les chutes de tissu et adoptez des pratiques de conception durable.

Chaque entreprise, quels que soient son secteur d’activité et sa taille, peut contribuer positivement à l’environnement en mettant en œuvre une politique de tri sélectif adaptée à ses besoins spécifiques.